Randonnée autour du Mont Blanc

Imaginez-vous marchant à travers des paysages grandioses avec le sommet de l’Europe comme toile de fond. Faire le tour du Mont Blanc à pied et sans guide est une aventure qui vous plonge dans la nature au milieu de vues panoramiques sur les sommets enneigés, les vallées verdoyantes et les glaciers scintillants. Chaque jour apporte son lot de découvertes, des hameaux pittoresques aux refuges accueillants, en passant par des sentiers de montagne qui promettent autant de défis que de récompenses.

Préparatifs pour organiser la randonnée

Organiser une randonnée autour du Mont Blanc demande une planification soignée. Au départ de la région Auvergne-Rhône-Alpes, vous allez traverser l’Italie puis la Suisse avant de revenir en France. Alors, commencez par choisir une date qui vous offrira les conditions météorologiques les plus clémentes et privilégiez du matériel fiable et adapté.

Pour l’approvisionnement en nourriture et eau, anticipez vos besoins bien que de nombreux villages se trouvent sur le chemin. Prévoyez des hébergements en refuges ou campings selon votre itinéraire et faites vos réservations en avance. Une bonne condition physique est nécessaire pour apprécier pleinement l’expérience sans risques excessifs.

Assurez-vous aussi d’avoir une assurance de voyage adéquate couvrant les activités de montagne et soyez conscient des règles de sécurité. Enfin, respectez l’environnement pour préserver la beauté naturelle de cette région exceptionnelle.

Durée pour faire le tour du Mont Blanc à pied

Le tour du Mont Blanc à pied prend entre 10 et 11 jours pour la plupart des randonneurs. Cette durée peut varier selon le niveau de forme physique, la vitesse de marche et le temps passé à explorer les sites sur le parcours. Certains randonneurs expérimentés et particulièrement rapides peuvent le faire en moins de temps, tandis que d’autres préfèrent prendre jusqu’à 2 semaines pour profiter pleinement de cette expérience unique.

Meilleure période pour faire le tour du Mont Blanc

La meilleure période pour faire le tour du Mont Blanc est généralement l’été, de fin juin à début septembre. Durant cette saison, les conditions météorologiques sont plus stables, avec des températures plus chaudes et moins de neige sur les sentiers.

C’est aussi la période de l’année où tous les refuges de montagne sont ouverts, offrant plus d’options pour l’hébergement. Mais juillet et août sont aussi les mois les plus fréquentés donc, si vous préférez éviter les foules, prévoyez plutôt de partir en juin ou en septembre.

Itinéraire du tour du Mont Blanc à pied

Jour 1 : Les Houches – Les Contamines

Départ : Les Houches, village situé près de Chamonix.
Distance : environ 14-15 km avec un dénivelé positif de 900 mètres.
Itinéraire : départ de Les Houches puis montée progressive vers le Col de Voza.
Paysage : superbes vues sur le Mont Blanc et la chaîne des Aravis.
Point fort : ascension du Col de Voza offrant une vue panoramique sur la vallée de Chamonix et les sommets environnants.
Terrain : sentiers forestiers au début, puis alpins en approchant du col.
Pause : possibilité de se reposer au Col de Voza, avec une vue imprenable.
Descente : descente douce vers Les Contamines, à travers alpages et petits hameaux.
Arrivée : Les Contamines, un village avec de nombreux hébergements et restaurants.

Tour du Mont Blanc à pied et sans guide
Tour du Mont Blanc à pied et sans guide

Jour 2 : Les Contamines – Les Chapieux

Départ : Les Contamines, préparez-vous pour une journée plus exigeante.
Distance : environ 18 km avec un dénivelé positif de 1 300 mètres.
Itinéraire : montée vers le refuge de la Croix du Bonhomme.
Paysage : traversée de prairies alpines et de pâturages.
Point fort : passage par le Col du Bonhomme, panorama exceptionnel.
Terrain : varié, mêlant sentiers en forêt et passages alpins.
Pause : au refuge de la Croix du Bonhomme, endroit idéal pour une halte.
Descente : vers Les Chapieux, descente plus douce en fin de journée.
Arrivée : Les Chapieux, un hameau tranquille avec des options d’hébergement.

Jour 3 : Les Chapieux – Refuge Elisabetta

Départ : Les Chapieux pour l’entrée en Italie et de superbes vues sur les glaciers.
Distance : environ 15 km avec un dénivelé positif de 900 mètres.
Itinéraire : montée vers le Col de la Seigne, marquant la frontière avec l’Italie.
Paysage : transition des alpages verdoyants aux paysages plus rocheux.
Points forts : vue panoramique au Col de la Seigne et l’entrée dans le Val Veny italien.
Terrain : sentiers montagneux avec des sections rocheuses.
Pause : au Col de la Seigne, point culminant de la journée.
Descente : vers le refuge Elisabetta, avec une vue sur les glaciers italiens.
Arrivée : refuge Elisabetta, situé dans un cadre spectaculaire face aux glaciers.

Jour 4 : Refuge Elisabetta – Courmayeur

Départ : refuge Elisabetta pour une étape plus relaxante et des vues grandioses.
Distance : environ 15 km avec un dénivelé positif modéré.
Itinéraire : descente le long du Val Veny vers Courmayeur.
Paysage : vue spectaculaire sur le massif du Mont Blanc et les glaciers.
Point fort : passage près de l’impressionnant glacier de Miage.
Terrain : sentiers alpins descendants, avec quelques montées courtes.
Pause : possibilités de pauses photo face aux superbes glaciers.
Descente : continue vers Courmayeur, entrecoupée de sections plates.
Arrivée : Courmayeur, charmante ville alpine italienne avec de nombreuses commodités.

Jour 5 : Courmayeur – Rifugio Bonatti

Départ : Courmayeur pour une journée tranquille dans un cadre spectaculaire.
Distance : environ 12 km avec un dénivelé positif de 750 mètres.
Itinéraire : montée progressive le long du Val Ferret italien.
Paysage : vue sur les sommets du Mont Blanc et vallées verdoyantes.
Point fort : les panoramas alpins et sentiers tranquilles.
Terrain : sentiers de montagne variés, avec des sections boisées.
Pause : possibilités de pauses dans des lieux pittoresques.
Montée : régulière avec une vue dégagée sur les alentours.
Arrivée : Rifugio Bonatti, un refuge en altitude avec un panorama incroyable.

Jour 6 : Rifugio Bonatti – La Fouly

Départ : Rifugio Bonatti, direction la Suisse pour ce tour du Mont Blanc à pied et sans guide.
Distance : environ 20 km avec un dénivelé positif de 400 mètres.
Itinéraire : randonnée le long du Val Ferret, puis passage du Grand Col Ferret.
Paysage : montagnes imposantes et alpages verdoyants.
Point fort : Grand Col Ferret, frontière naturelle entre l’Italie et la Suisse.
Terrain : combinaison de sentiers de montagne et de chemins plus doux.
Pause : sommet du Grand Col Ferret, idéal pour admirer le panorama.
Descente : vers La Fouly, descente progressive en Suisse.
Arrivée : La Fouly, un village suisse charmant et paisible.

Jour 7 : La Fouly – Champex

Départ : La Fouly, cette journée sera l’occasion d’apprécier le paysage pastoral suisse.
Distance : environ 15 km avec un dénivelé positif faible.
Itinéraire : randonnée à travers de pittoresques villages suisses.
Paysage : vue sur les forêts denses et les montagnes suisses.
Point fort : traversée de charmants hameaux et immersion dans la culture suisse.
Terrain : principalement des chemins forestiers et de campagne.
Pause : arrêts dans les villages pour prendre le temps de les découvrir et s’y restaurer.
Descente : légère, principalement en terrain plat ou en légère descente.
Arrivée : Champex, connu pour son magnifique lac alpin.

Jour 8 : Champex – Trient

Départ : Champex avec 2 itinéraires disponibles : un tranquille et un plus technique.
Distance : environ 16 km avec un dénivelé positif de 1 000 mètres.
Itinéraire : choix entre le sentier de Bovine ou, plus technique, par le Fenêtre d’Arpette.
Paysage : vue sur les vallées, les montagnes, et parfois les glaciers.
Points forts : route de Bovine offrant des panoramas sur les Alpes et la Fenêtre d’Arpette pour les randonneurs expérimentés.
Terrain : chemins alpins et forestiers, sentiers rocheux pour la variante d’Arpette.
Pause : pauses pour prendre des photos ou au refuge de Bovine.
Descente : vers Trient, avec des vues changeantes sur le paysage.
Arrivée : Trient, un village suisse coloré, connu pour son église rose.

Jour 9 : Trient – Argentière

Départ : Trient et retour en France avec une vue imprenable sur le sommet du Mont Blanc.
Distance : environ 14 km avec un dénivelé positif de 1 100 mètres.
Itinéraire : ascension vers le Col de Balme, marquant le retour en France.
Paysage : vue saisissante sur les massifs environnants, notamment le Mont Blanc.
Point fort : Col de Balme qui offre un panorama impressionnant sur la vallée de Chamonix.
Terrain : sentiers de montagne avec des montées soutenues.
Pause : au Col de Balme, lieu idéal pour admirer le paysage.
Descente : descente vers Argentière, traversant des prairies et forêts.
Arrivée : Argentière, un village charmant avec une ambiance montagnarde.

Jour 10 : Argentière – Chamonix

Départ : Argentière, courte étape marquant l’approche finale de cette incroyable randonnée.
Distance : environ 9 km avec un dénivelé positif de 600 mètres.
Itinéraire : randonnée via le Lac Blanc, un des points de vue les plus célèbres de la région.
Paysage : vue époustouflante sur le Massif du Mont Blanc et les Aiguilles Rouges.
Point fort : le Lac Blanc, un lac alpin miroitant entouré de sommets.
Terrain : sentiers montagneux avec des montées et descentes modérées.
Pause : au Lac Blanc, parfait pour une pause déjeuner et des photos.
Descente : vers Chamonix, avec une vision constante sur les montagnes.
Arrivée : Chamonix, une ville animée au pied du Mont Blanc.

Lac avec vue sur le Mont Blanc
Lac avec vue sur le Mont Blanc – © Marc Kargel

Jour 11 : Chamonix – Les Houches

Départ : Chamonix pour apprécier une dernière fois la vue sur le Mont Blanc.
Distance : environ 8 km avec un dénivelé positif modéré.
Itinéraire : randonnée le long du sentier de balcon sud, offrant des vues panoramiques.
Paysage : points de vue magnifiques sur le Mont Blanc et la vallée.
Point fort : traversée de forêts et prairies alpines, panorama constant sur le massif.
Terrain : sentiers de balcon majoritairement plats avec quelques montées douces.
Pause : opportunités de pause pour apprécier le paysage.
Descente : descente finale vers Les Houches.
Arrivée : Les Houches, bouclant le tour du Mont Blanc à pied et sans guide.

Équipement nécessaire pour cette randonnée

Pour faire le tour du Mont Blanc à pied et sans guide, pensez à vous équiper de chaussures de randonnée confortables, de vêtements adaptés à toutes les conditions météo (imperméables et chauds) et d’un sac à dos assez grand pour vos affaires. Prenez une gourde filtrante et de la nourriture pour les parties les plus isolées. Si vous campez, pensez à emporter un sac de couchage ainsi que des bâtons de marche qui sont utiles en montée comme en descente. Bien entendu, équipez-vous également d’un GPS en plus de votre smartphone, d’une carte (les batteries ne sont pas éternelles) et d’une boussole. Emportez aussi une lampe frontale, un chapeau, des lunettes de soleil, et de la crème solaire.

Sécurité et assurance

Pour la sécurité pendant votre tour du Mont Blanc, veillez à informer quelqu’un de votre itinéraire et restez attentif aux conditions météo. Ayez toujours une trousse de premiers secours et sachez l’utiliser. Il est bon de connaître la navigation avec carte et boussole. Si possible, évitez de randonner seul, surtout dans les zones isolées, et soyez conscient des risques naturels comme les chutes de pierres.

Côté assurance voyage, choisissez une couverture qui inclut la randonnée en montagne, avec des options pour le sauvetage et l’évacuation d’urgence. Vérifiez la couverture des frais médicaux en cas d’accident. Gardez une copie de votre police d’assurance sur vous et enregistrez une copie numérique. Avec ces préparatifs, vous serez prêt pour une expérience incroyable et sécurisée autour du Mont Blanc.